Comment réduire vos factures en rendant votre maison plus écologique ?

La crise du coût de la vie a touché pratiquement tous les ménages en France, car le taux d’inflation reste élevé malgré les efforts de la BCE pour en étouffer l’impact. Bien que la crise soit ressentie aux supermarchés et aux stations essences, c’est peut-être dans les relevés de factures d’énergie des ménages qu’elle est la plus ressentie.

La crise a été en grande partie causée par une forte augmentation du coût de l’énergie de gros à la fin de 2021, qui a eu de graves répercussions sur les prix de l’énergie des ménages à long terme. Ainsi, des millions de ménages sont confrontés à un hiver de décisions difficiles et retardent le plus longtemps possible l’allumage de leur chauffage.

C’est là que la question de l’éco-compatibilité entre en jeu. Loin d’être un signe de vertu dans une crise climatique qui s’accélère rapidement, l’objectif de réduire l’empreinte carbone des ménages peut en fait les aider à gérer la crise économique.

Avec les bonnes mesures d’économie d’énergie, vous pouvez garder votre maison chaude avec un coût actif minimal. Mais comment faire de votre maison une maison plus écologique et réduire ainsi vos factures ? On voit ça tout de suite !

maison écologique

1. Isolation de la maison

L’isolation est la mesure la plus fondamentale que vous pouvez prendre pour améliorer le caractère éco-responsable de votre maison. L’isolation empêche la chaleur de s’échapper, ce qui vous permet de rester confortable plus longtemps sans avoir à allumer le système de chauffage de votre maison. L’isolation de votre maison signifie également que lorsque le chauffage est allumé, il faut beaucoup moins de temps et d’énergie pour chauffer la maison à la température souhaitée, puis conserver cette chaleur plus longtemps.

A lire :   Les 5 astuces pour nettoyer votre four de manière naturelle et écolo

Il existe de nombreuses façons d’isoler votre maison.

L’isolation des murs creux est la méthode la plus efficace, car elle empêche la chaleur de s’échapper par les murs extérieurs. Vous pouvez également intervenir au niveau de la plomberie et du chauffage, en isolant les tuyaux pour éviter les pertes de chaleur par les canalisations d’eau chaude de votre maison. De même, l’isolation des combles et du toit est un autre élément essentiel d’un bâtiment écologique, car elle réduit considérablement la quantité de chaleur perdue par la chaleur qui monte et s’échappe par un toit non isolé.

Vous devez également vous assurer que des matériaux durables sont utilisés pour l’isolation de votre maison.

2. Systèmes de chauffage efficace

Parlant du système de chauffage de votre maison, il peut représenter en soi une part importante et inutile de l’empreinte carbone de votre foyer. Les chaudières anciennes sont beaucoup plus inefficaces que les alternatives modernes, et la chaudière combinée de chauffage central – qui représente une amélioration par rapport aux anciens systèmes de chaudières conventionnelles – est toujours un grand producteur de CO2.

Le remplacement de votre chauffage central par une solution économe en énergie, comme les pompes à chaleur, peut avoir un impact considérable sur l’empreinte carbone globale de votre maison. Le gouvernement a institué une subvention pour les maisons vertes afin d’aider les propriétaires à passer à l’acte, en offrant jusqu’à 5 000 € pour l’installation d’une chaudière à biomasse ou d’une pompe à chaleur géothermique ou aérothermique.

A lire :   Panneaux solaires ou tuiles solaires ? Le match écolo !

3. Double vitrage indispensable

Les fenêtres à double vitrage ne sont pas une invention particulièrement nouvelle et font partie de l’équipement standard des nouvelles maisons construites en France. Cependant, il reste de nombreuses maisons plus anciennes qui ont encore des fenêtres à guillotine ou à vitres. Une seule vitre peut agir comme un conduit pour la chaleur, accélérant la perte de chaleur dans une maison ancienne. De plus, elles sont souvent mal étanches, ce qui entraîne une augmentation des courants d’air.

Les fenêtres à double vitrage, en revanche, sont constituées de deux vitres trempées séparées par un vide. Ce vide agit comme une couche isolante, empêchant une trop grande chaleur de se dissiper à travers les fenêtres et ajoutant également un niveau d’insonorisation à la propriété. Si votre maison est ancienne, il est peut-être temps de moderniser vos fenêtres.

L’efficacité énergétique et le respect de l’environnement dans les bâtiments sont des facteurs clés pour la valeur de vente des propriétés, car ils permettent de réduire le coût des factures de chauffage, mais aussi de fournir une maison plus agréable à vivre et plus confortable pour les personnes qui y vivent, tout en réduisant l’impact sur l’environnement en réduisant la consommation totale d’énergie.