Quelles alternatives peut-on adopter pour résoudre la pollution marine ?

L’écosystème maritime est l’un des plus menacés par les conséquences de la pollution engendrée par les actions de l’homme. Le déversement de produits chimiques et l’écoulement de différents résidus en sont les principales causes. Mais il y a également les déchets plastiques qui nuisent les océans ainsi que leurs habitants. Pour pallier à ce problème, des ONG ont pensé à des solutions très pratiques.

Des actions synchronisées pour produire plus d’impacts dans la réduction de la pollution marine

La population marine souffre plus que la population terrestre à cause de la pollution marine. De ce fait, l’adoption de mesures universelles et généralisées telles que le recyclage a permis et permet de réduite considérablement cette pollution. En effet, la prolifération des déchets en constitue les premières causes. L’accumulation des résidus de plastiques, de verres et ceux issus des rejets industriels nuisent à l’équilibre environnemental. Pour ce faire, la vulgarisation des initiatives comme celles des « BoyanSalt » dénommée « The Oceans Cleanup » est devenue une solution primordiale. Cette alternative consiste à installer des barrages de récupération de détritus flottants en mer. Ou encore, multiplier les dispositifs de capture de plastique qui consiste à attirer les résidus marins avec un appareil flottant. Placé essentiellement près des gyres, ce projet de « plastic catcher » de 100 km de l’écologiste Boyan Salt consiste à récolter les résidus marins déjà décomposés en particules fines.

Envisager des solutions sur le long terme

De plus en plus de chercheurs proposent des solutions pour affronter le futur. Les études de l’institut de recherche pour l’environnement (IRD) prévoient par exemple, le retour des détritus répertoriés en Pacifique sur les côtes de l’Amérique latine. Cela permettra de récupérer les détritus en temps voulu, mais les impacts environnementaux continueront à se faire ressentir. De ce fait, la sensibilisation massive reste l’une des solutions concrètes pour limiter les pollutions marines. Seule la prise de conscience collective nous permettra d’envisager un futur meilleur. Ou encore, on peut éventuellement mettre à plus grande échelle le projet « d’Oléo Sponge » qui servira à nettoyer la pollution des hydrocarbures. En effet, ce fléau généré par le trafic maritime qui se fait plus en plus important est aussi destructeur que les détritus.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *